Close

Type

Matière

Couleur

Forme

Emballage biodégradable

Emballage recyclable

Emballage compostable

Emballage réutilisable

Largeur / base

Entre 
cm
et 
cm

Hauteur

Entre 
cm
et 
cm

Dimensions soufflet

Refermable avec couvercle / opercule / film

Utilisation

Utilisation micro-ondes

Utilisation four traditionnel

Utilisation congélateur

Emballage ingraissable

Emballage avec fenêtre transparente

Sacs plastique biosourcés & biodégradables

Il y a 27 produits.

Le plastique, entre utilité et déception

Le plastique figure parmi les matières qui ont fait couler le plus d’encre sur les 20 à 30 dernières années. Déjà avec la révolution qu’elle a pu causer dès ses premières années de création, mais aussi des multiples effets que l’utilisation du plastique engendre.

Utile pendant un temps… puis vite limité et désuet

Le plastique est une matière usitée dans bien des registres qui dépassent ceux de l’alimentaire. En effet, utilisées et démocratisées dans la vie courante, les matières plastiques sont quasiment omniprésentes dans le monde séculier.

Il se caractérise au fur et à mesure des évolutions par sa solidité, sa robustesse et malgré cela sa légèreté et sa maniabilité. Au grand dam des pièces métalliques qui sont souvent plus chères, plus sensibles à la corrosion et bien moins utilisables. Cela lui a permis de gagner en popularité au fil des années, les industriels créant sans cesse des matières cumulant plus d’atouts. C’est ainsi que sont nées le Polypropylène, le Polyéthylène, le polychlorure de vinyle etc.

S’il en existe une large variété, ces matières sont les plus souvent utilisées, dans le domaine alimentaire. On les voit notamment déclinés en sacs plastiques, boites alimentaires, vaisselles jetables etc.

Cependant, le vent a commencé à tourner pour plusieurs raisons, notamment l’apparition d’autres matières, cumulant plus de propriétés. C’est notamment le cas de matières plus organiques et naturelles auxquelles de nouvelles propriétés sont découvertes après études. C’est aussi le cas pour d’autres raisons.

Un environnement pris en otage

La raison principale de la montée de l’impopularité du plastique est sans doute les multiples effets néfastes causés à l’environnement.

Première externalité : l’épuisement progressif des ressources pétrolières. Etant déjà cause de conflits d’intérêt massifs, le pétrole est attribuable à de nombreux produits séculiers, comme le carburant, mais aussi la fabrication du plastique. A titre d’exemple, dans son cycle de production, il apparait souvent sous forme de granulés. Ceux-ci peuvent finir déversés dans les milieux naturels mettant en péril la biodiversité.

Le plastique est par ailleurs source de production de gaz à effet de serre, ce qui est aujourd’hui réprimé et contrôlé.

Ensuite, enfin conçus et transformés, les produits en plastique sont à l’époque débarrassés après utilisation, laissant ainsi apparaître en pleine nature des amas de déchets. La biodiversité et les animaux sont parmi ceux directement touchés par ces dérives. Les industries, elles aussi grandement consommatrices de plastique, ainsi que les producteurs, sont ainsi incriminés et montrés du doigt. Les matières plastiques sont certes adaptées aux usages de la vie quotidienne, mais pas adaptées aux milieux naturels.

Ceci va sans rappeler aussi d’autres scandales dont il fut affublé : déchets marins et espèces menacées, bisphénol A, inaptitude au contact alimentaire, présence de pesticides… 

Des associations et des lobbys sont montés en puissance pour éviter la prolifération de sacs plastiques et produits dans la même matière. Ils sont aussi apparus comme promoteurs du recyclage et du tri sélectif. Par eux, la recherche de matières plus organiques ou encore la production de plastique biosourcé ont pu être davantage poussées.

La revanche du plastique avec les matières biosourcées

Une vraie prise de conscience écologique a fini par gagner la pensée collective. Les dérives causées par le plastique classique ont fait leur nid au point de voir la consommation écologique et éthique gagner du terrain. Aujourd’hui, les ménages se passent de plus en plus du plastique, au point de consommer éthique. Une pensée qui se généralise, poussée par les lobbys écologiques et même les gouvernements. 

Les produits à usage unique se voient ainsi mourir de leur belle mort, en disparaissant au fur et à mesure des étalages. Si le mal est déjà fait avec tous les déchets toxiques engendrés, tout n’est cependant pas perdu.

Le plastique étant lui-même doté de nombreuses propriétés, il a fallu nécessaire de lui en associer de nouvelles. Notamment celles associées au respect de l’environnement et de l’écologie.

C’est dans ce cadre que sont nées les matières plastiques biosourcées : des plastiques issus de sources renouvelables, pleinement vertes et végétales. Elle se décline ainsi en boites, barquettes et également en sac plastique biosourcé.

Le sac plastique biosourcé

Qu'est-ce qu'un sac plastique biosourcé ?

Un sac plastique biosourcé est un sac écologique en plastique fabriqué à partir de pétrole, mais aussi de matières végétales, comme l'amidon. Ces sacs, comme le sac plastique classique, sont des emballages alimentaires servant à recueillir et transporter du contenu alimentaire ou non. Il diffère ainsi du classique, car les sacs plastiques à usage unique sont dotés d’un micronnage (+ de 50 microns) et d’une empreinte carbone plus importants.

Le sac plastique biosourcé est de plus en plus utilisé dans les boutiques et supermarchés, moyennant souvent un coût. Notamment pour lutter contre les déchets et limiter la distribution de sacs classiques, interdits dans de nombreux pays. On peut aussi le retrouver dans les vracs à graines, fruits et légumes, en liasses.

Le sac en plastique biosourcé bénéficie d’un appui de poids : le gouvernement lui-même. En partie sollicité par les lobbys écologiques, il augmente année après année la teneur minimale des sacs en matières végétales. Ce qui pousse les industriels et les fabricants de sacs plastique à user d’innovation et d’écologie pour fournir des produits toujours plus verts. Tout cela en vue du respect de la Loi relative à la transition énergétique, appliquée depuis le 1er janvier 2017.

Qu'est-ce qu'un sac plastique biodégradable ?

Un sac plastique biodégradable est un sac fait en matières plastiques, mais qui peut se décomposer de manière naturelle dans l'environnement après utilisation. En effet, là où sa forme la plus classique a été boostée par la consommation de plastique, le sac en plastique biodégradable propose un mode de consommation alternatif. En lien avec les problématiques liées à la pollution, à l'amenuisement des ressources pétrolières, le développement durable et les conflits inter-Etats, il propose une porte de sortie plus aisée, jusqu'à l'adoption définitive d'un mode "zéro déchets" et "zéro plastique".

Son impact écologique est ainsi réduit à néant, du fait de sa décomposition naturelle. Il ne constitue plus une menace pour la faune et la flore. Il est ainsi né d'un constat majeur : celui de la pollution (sols, air, eau...) et sa durabilité. En effet, un sac plastique classique met 300 à 400 ans avant de complètement disparaître. 

Si une telle gamme s'est développée au fur et à mesure, c'est pour lutter efficacement contre les effets néfastes de la surconsommation. Pour autant, l'achat d'un sac plastique écologique (biosourcé ou biodégradable) ne dispense pas de se conformer aux bons comportements : recyclage, réutilisation, ne pas jeter sur la voie publique etc. . Il est plutôt symbole d'un renouveau, et d'une nouvelle ère dans la consommation. 

Les sacs plastiques biosourcés sont-ils à 100% recyclables, biodégradables et compostables ?

En vrai, la composition des sacs plastiques biosourcés est encore sujette à de nombreux questionnements et débats. Et pour cause : la présence de pétrole dans le produit. Comme déjà dit précédemment, le pétrole est une ressource sensible, sujette à conflits, fluctuations et conséquences négatives (pollution…) Les plastiques conventionnels étant de plus en plus écartés, il est évident que le plastique biosourcé prendra une place plus importante. Mais à quel prix ?

A la question, le sac en plastique biosourcé fait-il partie des sacs biodégradables ? La réponse est : tout dépend du micronnage et du pourcentage de matières végétales dans la composition. Par définition, un sac biodégradable est un sac qui se dégrade de lui-même, disparaissant en ne laissant plus aucune trace. Le Ministère de l’Ecologie changeant le seuil et la teneur végétale des sacs année après année, la proportion de biodégradabilité sera certainement accrue.

Sera-ce jusqu’à envisager des sacs à 100% végétaux ? Seul le temps nous le dira. Les spécialistes, quant à eux, doutent souvent sur l’existence d’un sac biosourcé biodégradable.

A la question, le sac en plastique biosourcé est-il compostable ? La réponse est : cela dépend de son degré de biodégradabilité. Utiliser un sac plastique classique en compostage domestique est une mauvaise idée. Donc on peut penser que ce n’est pas pleinement souhaitable pour celui en plastique bio. Cependant, vu les progrès effectués, peut-être qu’au fur et à mesure des innovations, la donne sera différente.

Dans le but d’apporter une réassurance supplémentaire, des labels existent. Par exemple, les labels OK Compost (compostage industriel) et OK Compost Home (compostage domestique) certifient la possibilité d’utiliser les sacs pour un compost.

Cependant, un sac en plastique biosourcé est eco-friendly, par son inclusion de matières végétales. Son impact écologique environnemental est aussi bien plus bas par rapport à des sacs plastiques classiques. 

La réduction de l’utilisation des matières plastiques va certainement mettre un certain temps, mais en attendant les effets sont là. Passer par du plastique bio, plus respectueux de l’environnement, permet une diversification des matières premières utilisées. Cela encourage aussi les initiatives vertes comme le recyclage et la réduction de la dépendance aux matières plastiques. 

La gamme de sacs plastique biodégradables et biosourcés

Résultats 1 - 27 sur 27.
Résultats 1 - 27 sur 27.
Close